Nouvelle mais étroite piste pour traiter les acouphènes

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Des neuroscientifiques ont découvert que les acouphènes causés par une activité anormale des voies auditives peuvent être traités avec le furosémide, un médicament réduisant les perturbations des signaux sonores entre la cochlée et le cerveau.

Les patients acouphéniques entendent différentes tonalités sonores en l’absence de sons réels, un phénomène qui affecte négativement la concentration, le sommeil et le bien-être mental.

L’expérience des acouphènes provient en partie de la décharge spontanée des cellules nerveuses auditives, hyperactivité cérébrale observée dans la perte d’audition notamment.

Le Professeur Helmy Mulders du UWA’s Auditory Laboratory a étudié l’efficacité du traitement des acouphènes chez les animaux à l’aide du furosémide, un diurétique habituellement prescrit pour réduire la rétention d’eau et pour son action antihypertensive.

Elle a constaté que l’utilisation isolée ainsi que répétée de furosémide réduit l’hyperactivité dans le nerf auditif et le mésencéphale, en interférant sur la libération des neurotransmetteurs des cellules ciliées de l’oreille interne aux nerfs auditifs.

« Cette expérimentation renforce notre argument selon lequel l’hyperactivité neuronale est un des mécanismes impliqués dans la naissance de l’acouphène. »

Une fenêtre de 6 semaines de traitement :

Les recherches du professeur Mulders suggèrent que le furosémide est thérapeutiquement efficace dans les six premières semaines après une perte d’audition ou un traumatisme sonore, lorsque les neurones auditifs apparaissent encore hyper-excitables.

” C’est peut-être une fenêtre thérapeutique pour les personnes souffrant d’acouphènes aigus débutés récemment et qui pourraient répondre à un traitement affectant le taux de décharge spontanée du nerf auditif, ” a déclaré le professeur Mulders.

Prof Mulders a mené ses recherches en utilisant son modèle expérimental bien établi pour la recherche sur les acouphènes, impliquant des cobayes animaux devenus sourds sur un côté.

Elle va bientôt commencer des essais cliniques pour tester l’effet du furosémide chez des patients acouphéniques volontaires.

Si cette piste est encore mince, elle laisse présager un intérêt thérapeutique évident pour une prise en charge précoce des personnes souffrant d’acouphènes associés à des pertes auditives.

Retrouvez toutes les informations sur vos produits Biorl et des dossiers thématiques santé complets sur www.biorl.fr.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.