Apprenez à écouter vos acouphènes

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

À chaque son correspond un anti-son qui le neutralise. Neutralisez vos acouphènes avec du son!

L’acouphène est l’un des troubles les plus courants en médecine ORL. Les patients souffrant d’acouphènes chroniques éprouvent une véritable détresse psychologique, accompagnée de troubles du sommeil, de l’attention et de manifestations telles que l’anxiété et la dépression. L’imagerie cérébrale (PET ,IRMf , MEG ) a permis de mettre en évidence une neuroplasticité cérébrale, notamment dans le cortex auditif, expliquant la véritable réorganisation neuronale survenant avec les acouphènes.

Ce remaniement du cortex auditif de manière inadaptée, sous l’effet de facteurs externes (traumatisme sonore, stress) peut contribuer à la création et au phénomène d’auto-entretien des acouphènes.

Dans le but d’une meilleure compréhension des mécanismes neuronaux sous-jacents à la naissance des acouphènes, la nécessité d’une nouvelle approche thérapeutique basée sur les découvertes neuroscientifiques devient évident, surtout pour les patients souffrant d’acouphènes aigus . En raison de la complexité de l’acouphène, un traitement global et interdisciplinaire est requis.

Intégrée dans ce que l’on appelle communément la TRT ou Tinnitus Retraining Therapy (Thérapie acoustique d’habituation), la thérapie neuro-musicale a été récemment introduite; elle repose sur l’intégration de stratégies de gestion de l’état psychologique par le patient et une restauration de la réorganisation neurophysiologique sous-jacente.

Le concept de musicothérapie est né de l’idée que cette organisation cérébrale pourrait donc être modifiée par une thérapie comportementale. L’intégration du son de l’acouphène dans un processus acoustique musicalement contrôlable, en exposant les patients chroniques à des musiques auto choisie et agréables, permettrait de réduire l’intensité des sifflements.

Cette thérapie est basée sur l’écoute de sons enregistrés sur des fréquences spécifiques et sur des musiques thérapeutiques. Validée scientifiquement, l’audition quotidienne des bruits thérapeutiques entraîne un processus d’habituation sonore permettant de diminuer l’intensité des parasites auditifs. Elle agit donc directement sur la plasticité cérébrale du cortex.

Pour mieux comprendre, lorsque le tinnitus devient chronique, le son est enregistré dans le centre auditif du cortex, dans ce qu’on appelle le “cortex auditif”. Toutes les impressions sensorielles perçues par l’oreille y sont conduites et traitées. L’acouphène déclenche des processus erronés dans le cortex auditif à cause de l’hyperactivité répétée des cellules nerveuses. Ces cellules hyper excitées commencent à travailler plus intensément en réseau jusqu’à ce que l’acouphène reste ancré de façon durable. Le cerveau a désormais intégrer et mis en mémoire ce bruit fantôme. Il devient ainsi plus clair que l’oreille interne ne doit pas seulement être traitée, mais le cerveau doit être également déshabitué du bruit.

Des chercheurs ont ainsi proposé une thérapie sonore individuelle basée sur votre bruit acouphénique. Grâce à un test auditif spécifique permettant de déterminer la zone de fréquence du bruit acouphénique, on va élaborer une composition sonore individualisée avec la fréquence de masquage nécessaire.


Des solutions existent pour mieux vivre avec vos acouphènes. La thérapie par le son et la musique s’avèrent être de précieux alliées.

Ecoutez votre acouphène et déterminez à quel son il correspond:

http://www.ata.org/sounds-of-tinnitus

Composez vos propres sons:

http://www.ata.org/sound

Miriam Grapp et al., Neuro-Music Therapy for Recent-Onset Tinnitus: A Pilot Study, SAGE Open, 2013

Heike Argstatter et al., Long-term effects of the “Heidelberg Model of Music Therapy” in patients with chronic tinnitus, Int J Clin Exp Me, 2012

HEIKE ARGSTATTER et al., MUSIC THERAPY IN TINNITUS – A PROSPECTIVE PILOT STUDY, DZM, 2005.

Retrouvez l’ensemble de notre dossier thématique ACOUPHENES sur WWW.BIORL.FR

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.