Focus sur la Grippe : Optez pour les traitements naturels !

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Description – Epidémiologie

La grippe est une maladie respiratoire contagieuse, causée par des virus (Myxovirus Influenzae), infectant le nez, la gorge et les poumons. De forme bénigne ou plus grave, la grippe et ses complications peuvent entraîner la mort.

Une épidémie de grippe, durant en moyenne 9 semaines, peut toucher entre 5 et 15% de la population, selon la virulence du virus.

En France, chaque année, 2 à 8 millions de personnes sont atteintes, avec près de 1500 à 2000 décès annuels, pour 250 à 500000 dans le monde.

La grippe, due à 3 types de virus (A, B et C), est très variable, possédant la capacité de muter facilement. Ainsi, chaque année, de nouvelles souches virales émergent et sont responsables de nouvelles épidémies. Enfin, on pense que les réservoirs animaux ont un rôle important dans l’apparition de nouvelles formes chez l’Homme.

Facteurs de risques et de gravité

Les facteurs qui peuvent augmenter votre risque de développer la grippe et ses complications sont :

- L’âge. La grippe saisonnière a tendance à cibler les jeunes enfants et les personnes de plus de 65 ans. A noter cependant que le virus pandémique H1N1 qui a fait surface en 2009, semble être plus fréquent chez les adolescents et les jeunes adultes.

- La profession. Les travailleurs dans les domaines de la santé et le personnel de garde d’enfants sont plus susceptibles d’avoir un contact étroit avec des personnes infectées par la grippe.

- Les maladies chroniques. Les maladies chroniques, comme l’asthme, le diabète ou des problèmes cardiaques, peuvent augmenter votre risque de complications de la grippe

- Les personnes immuno-déprimées (affaiblissement du système immunitaire). Les traitements du cancer, des médicaments anti-rejet, les corticostéroïdes et le VIH / SIDA peuvent affaiblir votre système immunitaire ..

- La grossesse. Les femmes enceintes sont plus susceptibles de développer des complications de la grippe, en particulier dans les deuxième et troisième trimestres.

La grippe est imprévisible, sa virulence et son intensité peuvent varier considérablement d’une saison à l’autre en fonction de nombreux facteur.

Symptômes et complications :

Initialement, la grippe peut ressembler à un rhume avec des signes comme écoulement nasal, éternuement et maux de gorge.

Une fois installée, les signes évocateurs et les principaux symptômes sont :

- Fièvre, état fébrile,

- Courbatures, douleurs musculaires,

- Frissons, sueurs,

- Maux de tête,

- Fatigue,

- Congestion nasale,

- Maux de gorge,

- Toux sèche.

Les symptômes aigus et la fièvre persistent souvent entre 7 et 10 jours vers la guérison.

Complications

Si vous êtes jeune et en bonne santé, la grippe saisonnière n’est généralement pas grave. Bien que vous vous sentiez vraiment fatigué, la grippe disparaît généralement sans effets durables. Mais les enfants à haut risque et les adultes peuvent développer des complications telles que :

- Pneumonie bactérienne,

- Déshydratation,

- Bronchite,

- Crises d’asthme,

- Les infections des sinus,

- Infections de l’oreille,

- L’aggravation des problèmes de santé chroniques, comme l’insuffisance cardiaque congestive, l’asthme ou le diabète.

Causes / Modes de transmission

Le virus de la grippe se transmet par contact direct (mains, baiser…) et notamment par les gouttelettes de salive émises lors de la toux, des éternuements, ou simplement en parlant. Certains germes infectieux peuvent se retrouver sur des objets (téléphone, ordinateur…) et sont donc une source de transmission.

Il est important de savoir que la contagion peut se produire avant même que les symptômes ne se soient manifestés, et jusqu’à 4 à 7 jours après être tombé malade.

Traitements classiques

Chaque année, de nouveaux vaccins sont élaborés en fonction des souches virales en action lors des épidémies saisonnières. Si la vaccination semble limiter les risques liés à la maladie, notamment importants chez les sujets sensibles, elle n’est pas toujours efficace et le rapport bénéfices/risques pas toujours évident.

Visionner cette vidéo sur TF1 :

http://videos.tf1.fr/jt-we/2015/grippe-faut-il-se-faire-vacciner-8557109.html

Quand ?

Il est conseillé de faire la vaccination contre la grippe peu de temps après la sortie du vaccin, et idéalement pour Octobre. Cependant, il est d’être vacciner même plus tard, le rôle protecteur étant tout de même assuré, et ce, aussi longtemps que les virus de la grippe circule. Alors que les épidémies de grippe saisonnière peuvent se produire dès Octobre, la plupart du temps les pics d’activité grippale sont en Janvier ou plus tard. Comme il faut environ deux semaines après la vaccination pour que les anticorps qui protègent contre l’infection par le virus de la grippe, se développent dans le corps, il est préférable que les gens de se faire vacciner avant afin d’éviter l’épidémie.

Qui ?

Tout le monde, de six mois d’âge et plus peut recevoir un vaccin contre la grippe chaque saison. La vaccination pour prévenir la grippe est particulièrement importante pour les personnes présentant un risque élevé de complications graves de la grippe.

Quelques conseils et remèdes naturels pour la prévention et le traitement de la grippe

Le rhume et la grippe se propagent essentiellement par les gouttelettes de salive libérées dans l’air quand quelqu’un malade tousse, éternue ou parle, et par contact de surface (touchant quelque chose qu’une personne malade a touché). La façon naturelle la plus sûr de réduire vos chances de tomber malade est de modifier certaines de vos habitudes.

Dans un premier temps, il est important de prendre des mesures pour réduire la propagation de l’infection:

- Lavez vos mains. Rappelez-vous : rhume et la grippe sont causés par des virus – pas par des bactéries – les savons antibactériens ne seront donc pas efficaces. Se frotter avec de l’eau et du savon normal est suffisant. Le lavage des mains bien fait et fréquent est un moyen efficace de prévenir de nombreuses infections courantes.

- Contenez vos toux et vos éternuements. Couvrez-vous la bouche et le nez lorsque vous toussez ou éternuez. Pour éviter de contaminer vos mains, tousser ou éternuer dans un mouchoir ou dans le pli de votre coude.

- Evitez de porter vos mains au visage. Ainsi, en vous abstenant de vous toucher les yeux, le nez et les lèvres, vous réduisez considérablement la probabilité qu’un virus entre dans votre corps.

- Évitez de toucher des surfaces touchées par d’autres personnes (poubelles, lavabo, clavier…).

- Évitez les foules. La grippe se propage facilement partout où les gens se rassemblent - dans les centres de garde d’enfants, écoles , immeubles de bureaux , les auditoriums et les transports publics . En évitant les foules pendant la haute saison de grippe, vous réduisez vos chances d’infection. Si vous êtes malade, restez à la maison afin de ne pas infecter les autres.

- Faites de l’exercice régulièrement. Alors que le temps froid peut déclencher une envie de se lover dans le confort d’une bonne couverture, bouger votre corps sera un bon moyen de stimuler vos fonctions immunitaires.

- Manger du miel. Avec ses propriétés antimicrobiennes, la consommation quotidienne de miel (soir notamment), peut aider à prévenir et traiter certains infections, et la toux particulièrement.

- Lavez votre nez. Le lavage de nez s’inscrit comme un véritable acteur de prévention et de diminution des pathologies de la sphère ORL (nez, gorge). De nombreux médecins recommandent l’usage de solutions isotoniques, comme RHINYL®, pour un lavage efficace des muqueuses nasales, tout en douceur, et une élimination des sécrétions.

- Soyez intelligents, consommez des plantes et des suppléments nutritionnels.

- Améliorer votre hygiène de vie et votre régime alimentaire en évitant les aliments transformés qui contiennent des additifs toxiques, des huiles, des édulcorants, et des OGM. Inclure des quantités généreuses d’ail cru ; boire beaucoup d’eau.

- Votre sommeil est essentiel.

- Réduisez votre stress au maximum (sport, méditation, sophrologie, yoga…).

Principales plantes pour booster vos défenses immunitaires !

- L’astragale (Astragalus membranaceus) est une plante antivirale ancienne utilisée dans la médecine ayurvédique (Inde) et chinoise comme un tonique adaptogène puissant. « Adaptogène » signifie qu’elle ajuste votre système immunitaire en fonction de ce qui est nécessaire. Cette activité adaptogène est similaire à celle de la vitamine D3, qui est considéré comme un régulateur immunitaire. Une cure doit être démarrée avant toute grippe ” saisonnière”, même si cette plante est une arme anti infectieuse à utiliser quotidiennement.

- L’ail (Allium sativum ). La longue et riche histoire sur les vertus thérapeutiques de l’ail lui confère un pouvoir antiviral important, particulièrement utile pour éviter les rhumes et aider à dégager les sinus. Broyer ou couper les gousses d’ail génère un composé de soufre appelé l’allicine, aux propriétés antivirale, antibactérienne et anti- fongique. L’allicine n’est disponible qu’à partir de l’ail cru, pour exploiter pleinement sa puissance médicinale.

- Ginseng (Panax ginseng , P. quinquefolius ). Le panax ginseng ou ginseng asiatique, est une plante médicinale communément utilisée comme tonique général pour lutter contre la fatigue mentale et physique. Plusieurs études ont décrit ses propriétés « adaptogènes », permettant d’améliorer la résistance au stress intellectuel ou physique, d’augmenter les capacités psychologiques et la performance et de lutter contre la fatigue.

- L’Echinacée (Echinacea Purpurea). Cette plante, originaire d’Amérique du Nord, était largement utilisée par les tribus indiennes dans l’élaboration de remèdes médicinaux. La médecine occidentale lui attribue, aujourd’hui, un rôle important dans le renforcement des défenses immunitaires et dans la prévention des infections (rhumes hivernaux…).

- Zinc. Le zinc aide à combattre l’infection et l’inflammation en stimulant la réponse immunitaire de l’organisme. Travailler avec des cultures de cellules humaines , les scientifiques ont démontré comment une protéine spécifique inaugure le zinc dans les cellules clés qui stimulent une réponse immunitaire essentiel pour lutter contre l’infection . Le minéral interagit avec un processus cellulaire qui neutralise l’infection et aide à équilibrer la réponse immunitaire normale.

- Le Cuivre. Le cuivre est un biocatalyseur permettant de lutter contre les états infectieux et inflammatoires et les viroses. Il renforce considérablement les moyens de défense de l’organisme, c’est l’un de nos meilleurs protecteurs contre les toxines microbiennes, grâce à son action antiseptique préventive et curative contre les poussées infectieuses. Son rôle biologique est très important. Il se rencontre dans de nombreuses réactions biochimiques de l’organisme et participe à de nombreuses fonctions (système nerveux, peau, transport du fer, lutte contre le stress oxydatif…). Il permet de relancer l’activité de la vitamine C et des surrénales.

- Vitamine D. La vitamine D est de plus en plus reconnue dans la littérature scientifique pour son rôle extra- squelettique avec notamment une action importante sur l’inflammation et la réponse immunitaire à l’infection. Des études in vitro et in vivo sur des modèles animaux puis humains montrent que la vitamine D participe à la réponse immunitaire adaptative et innée se jouant lors de l’infection de la grippe Une supplémentation en vitamine D, notamment durant la période hivernale, est donc indispensable pour contrer le manque de soleil indispensable à la synthèse de cette vitamine, et renforcer le système immunitaire contre le virus de la grippe.

- Vitamine C et Lactoferrine. La vitamine C est une vitamine « enzymatique » cofacteur de très nombreuses fonctions biologiques. Le besoin de base est relativement faible, mais il est considérablement augmenté en cas d’infection et/ou inflammation. La lactoferrine est une protéine innovante qui a une action stimulante et immunomodulante sur le système immunitaire de l’hôte en agissant sur les cellules impliquées soit dans l’immunité naturelle soit dans l’immunité spécifique. Les rôles de la lactoferrine paraissent essentiellement liés à la défense de l’organisme et aux mécanismes inflammatoires. Elle possède des propriétés antibactériennes, antivirales, antifongiques (champignons, levures), anti-inflammatoires et antioxydantes.

La solution naturelle des Laboratoires BIORL !

Pour protégez au mieux votre corps contre la grippe et les infections hivernales, il convient d’adopter une véritable stratégie nutritionnelle, basée sur les bienfaits des plantes, des vitamines et des minéraux, visant à nettoyer l’organisme des déchets accumulés et renforcer nos défenses immunitaires pour faire échec aux infections.

STIMUNYL®, est un cocktail de vitamines, de minéraux et de plantes ! La toute dernière innovation en matière de traitement immuno-stimulant ! La cure indispensable pour un hiver tranquille !

Retrouvez nos solutions naturelles sur www.biorl.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »