Acouphènes : Changez vos habitudes alimentaires… Quels sont vos ennemis ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

www.biorl.fr

Acouphènes : www.biorl.fr

Vous êtes-vous déjà aperçu que d’un jour à l’autre votre acouphène semble s’aggraver sans raison ?

Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir ce que vous aviez mangé juste avant que ne survienne cette crise ?
L’observance d’un équilibre alimentaire est indispensable à la gestion de la baisse d’un acouphène.
Nombreux sont les aliments qui affectent les acouphènes, que ce soit sur leur intensité ou sur leur baisse, et il est important de comprendre quels sont les aliments à éviter et ceux à consommer.

Il est impératif que les personnes acouphéniques adoptent une hygiène alimentaire conforme à leur pathologie.
Il est très important de réduire ou d’éliminer l’apport en sel, sucres simples, acides gras et saturés, nicotine, caféine et alcool.

Cette recherche d’équilibre alimentaire doit également conduire à réduire voire éliminer la consommation de fast-foods, de conserves ou de plats préparés.  Ces aliments contiennent des graisses saturées, du sel, des additifs alimentaires et des conservateurs chimiques en grande quantité.  Ces produits chimiques ne sont pas des nutriments et possèdent de nombreux effets secondaires.  Dans la plupart des cas, ils sont partiellement responsables de l’aggravation de l’acouphène.

Mais alors, comment est-il possible de changer nos habitudes alimentaires et adopter un régime sain ?

Personne, dans notre monde industrialisé ne se nourrit d’aliments parfaitement sains et naturels. Il est pourtant capital d’être conscients de vos choix d’alimentation et d’adopter une philosophie alimentaire axée au maximum vers la recherche d’une nourriture bénéfique à la baisse de l’acouphène en particulier et de la santé globale de l’organisme en général.

Si l’on synthétise, tout ce qui permettra une amélioration de la santé et de l’équilibre de l’organisme sera bénéfique à la baisse de l’acouphène. Si vous souffrez d’hypertension liée à vos mauvaises habitudes alimentaires et que votre pression artérielle est améliorée, votre acouphène diminuera.  Si votre taux de cholestérol est élevé et que vous parvenez à le maintenir sous contrôle, votre acouphène diminuera. Plus généralement, les personnes souffrant d’obésité parvenant à éliminer quelques kilos percevront une amélioration de l’acouphène.

Le Sel

Le sel est à proscrire car il a un effet négatif immédiat sur l’acouphène car en excès, il réduit les vaisseaux sanguins, augmente la pression artérielle et limite le flux sanguin et la vascularisation de l’oreille interne, des yeux, du cerveau.
L’Augmentation de la pression artérielle est directement liée à une augmentation de l’acouphène. Vous ne pouvez vous lamenter sur l’intensité de vos acouphènes si vous continuez à grignoter tous les biscuits d’apéritif et autres mignardises salées.  Dès lors que l’apport en sel est réduit, bon nombre de personnes déclarent une amélioration de leur acouphène.
Les teneurs en sel sont très élevées dans les conserves et les plats préparés.  Une conserve de soupe contient plus de sodium que l’apport journalier recommandé pour un adulte. Soyez vigilants.

Le Sucre

Le métabolisme du sucre joue un rôle important dans le bon fonctionnement du système auditif.                Le cerveau et le système auditif ne possèdent aucune capacité de stockage de nutriments.  Ils sont totalement dépendants de l’apport régulier d’oxygène et de glucose (sucre) par le sang.  Lorsque cette apport de nutriments est perturbé ou interrompu, un déséquilibre et des dysfonctionnements peuvent se produire.

Des études cliniques ont démontré que 84% à 92% des personnes souffrant d’acouphènes ont un trouble du métabolisme du sucre connu comme l’hyperinsulinémie.  Elle est caractérisée par une augmentation des taux d’insuline dans le sang.  En soi, ce ne est pas une pathologie.  Cependant, il s’agit de la première étape du long chemin menant vers le diabète de type II.
L’hyperinsulinémie se produit parce que le corps devient insensible à l’insuline et inefficace dans l’apport indispensable de sucre destiné aux cellules.  Par conséquent, le pancréas produit de plus en plus d’insuline pour transformer le sucre du sang.

Des chercheurs de l’Université fédérale du Brésil ont mené une étude clinique en traitant des patients acouphèneiques avec un régime alimentaire spécifiquement élaboré pour les diabétiques.  Durant deux ans, ils ont été invités à s’alimenter toutes les trois heures pour prévenir l’hypoglycémie;  d’éviter le sucre raffiné et les glucides simples;  à limiter leur consommation d’aliments gras, en particulier les graisses saturés ou hydrogénées;  de ne pas prendre plus de deux tasses de café par jour, de limiter leur consommation de boissons alcoolisées et de boire quatre à six verres d’eau par jour.  À la fin de l’étude, 76% des participants qui ont observé le régime avait une amélioration allant de modérée à totale concernant la résolution de leur acouphène.

Substituts de sucre

Nous l’avons vu, le sucre raffiné et les glucides simples doivent être proscrits si vous souffrez d’acouphènes.  Le problème, c’est que de nombreux substituts de sucre sont pires que le sucre lui-même.  L’un des pires est l’aspartame, qui est utilisé dans de nombreux protocoles de régime et dans de nombreuses boissons ou desserts.
L’aspartame, en même temps que le glutamate est un neurotransmetteur catalyseur dans le cerveau.  Il provoque une inflammation répétée des neurones jusqu’à ce qu’ils s’appauvrissent et meurent.  Cela provoque des dommages incalculables pour le système nerveux et peut conduire à des conditions neuro-dégénératives, y compris les acouphènes.

En outre, l’aspartame n’apporte aucune preuve de son efficacité dans le cadre d’un régime amaigrissant.  Au lieu de cela, il provoque une envie encore plus importante de consommation de sucreries et d hydrates de carbone laissant la place à un stockage de sucre plus abondant.  Lorsque les personnes cessent par exemple leur consommation de soda light, ils perdent généralement du poids, ce qui semble paradoxal !!

Les sucres naturels présents dans les fruits et légumes sont totalement sains et nutritifs.

Naturels, les sucres non raffinés sont plus lents à pénétrer dans l’organisme et ne fournissent pas un afflux massif de sucre dans le sang ce qui déclenche une production excessive d’insuline. La Stevia et le xylitol sont deux édulcorants naturels qui sont faibles sur l’indice glycémique et sont sans danger pour les diabétiques.

Les additifs alimentaires

Les conserves, les surgelés, les plats préparés contiennent des exhausteurs de goût qui donnent une meilleure saveur aux aliments.  Le rehausseur de saveur principal utilisé par l’industrie alimentaire est le glutamate monosodique (MSG). le glutamate monosodique se décompose en glutamate dans le corps. Le Glutamate, comme l’aspartame, est un neurotransmetteur excitateur qui provoque une inflammation neuronale jusqu’à leur destruction.
Dans les faits, pour la majorité des personnes, le glutamate est la principale cause des acouphènes.
Lorsque les cellules ciliées de l’oreille et la cochlée sont endommagées par l’exposition au bruit, les médicaments ototoxiques, une infection ou de nombreuses autres causes, ils libèrent des quantités excessives de glutamate.  Ce glutamate inonde les neuro-récepteurs dans le canal auditif et les excite à un tel point qu’ils agissent en continu.  Au cours de la mort des neurones, d’énormes quantités de radicaux libres sont libérés causant encore des dommages aux neurones.  Ce type d’acouphène connu comme  acouphène synaptique cochléaire est l’état exact vécu par ceux d’entre nous possédant une perte auditive associée à des acouphènes.

Les industriels américains fabriquant le glutamate monosodique ont un lourd passé avec la Food and Drug Administration.  Le glutamate monosodique a longtemps été lourdement utilisé dans la nourriture chinoise. Durant les années 1960 L’on a assisté à une épidémie de pathologies chez les personnes habituées à se rendre dans les restaurants chinois. Ce “syndrome du restaurant chinois” qui se caractérise par l’apparition soudaine de maux de tête, brûlures d’estomac, palpitations, transpiration, gonflement et rougeur du visage était lié à l’absorbtion massive de glutamate monosodique.
Cependant, grâce à une faille dans les lois en matière d’étiquetage de la FDA, Le glutamate monosodique n’a aucune obligation d’être mentionné sous sa forme libre.  S’il est associé à d’autres additifs, il n’a pas besoin d’être énuméré.  Aujourd’hui,il existe environ 20 additifs alimentaires largement utilisés qui contiennent du glutamate monosodique mais qui ne sont pas mentionnés sur l’étiquette du produit.  Ces additifs sont mentionnés comme protéines hydrolysées de légumes ou de protéines végétales, arôme naturel, épices et bien d’autres.

Les Graisses

Les acides gras saturés ont de multiples effets négatifs sur l’organisme et les acouphènes.  Les graisses saturées ne sont pas recommandés pour les personnes atteintes de diabète ou d’hyperinsulinémie.  Ils augmentent également le mauvais cholestérol (LDL), diminuent le bon cholestérol (HDL), augmentent les triglycérides et conduisent à l’athérosclérose.
L’athérosclérose est non seulement un facteur de risque dans les maladies cardiovasculaires et d’AVC, mais réduit également considérablement le flux sanguin.  Les personnes souffrant d’acouphènes doivent augmenter le flux sanguin dans l’oreille interne pour permettre l’élimination des toxines et le maintien des cellules saines.  L’acouphène peut simplement être causé par la diminution du flux sanguin dans l’oreille interne.
Les acides gras insaturés de légumes, les noix et les poissons sont très sains.  Ces graisses sont nécessaires à la vie;  ils abaissent le taux de mauvais cholestérol, diminuent la pression artérielle, réduisent l’inflammation et sont des sources d’énergie pour le cerveau.  Les huiles de cuisson comme l’huile d’olive sont largement utilisées dans la région méditerranéenne connue pour sa faible incidence de maladies cardiovasculaires.
Les Omega 3 présents dans l’huile de poisson sont bénéfiques afin de réduire l’inflammation et la douleur.  Ils agissent comme des anti-dépresseurs et sont utiles pour la régulation de l’humeur.  Ils augmentent la sensibilité à l’insuline et sont indispensables pour les personnes atteintes de diabète et d’hyperinsulinémie.

En conclusion, les meilleures habitudes alimentaires à adopter pour les personnes souffrant d’acouphènes doit se composer d’aliments entiers, fraîchement préparés, beaucoup de fruits et légumes, des graines, des haricots et des noix. Ce régime correspond à ce que l’on nomme communément le “régime méditerranéen”.  Ce régime recommande un exercice physique quotidien.  Il est constitué de pain à grain entier (sésame - pavot) ou des pâtes, des fruits, des légumes, de l’huile d’olive, du fromage et du yaourt consommés quotidiennement.  Plusieurs fois par semaine du poisson, des œufs de volaille et plusieurs fois par mois de la viande rouge.  Il permet également une consommation modérée de vin.

Une alimentation saine ne est pas difficile à adopter;  en fait, c’est très simple.  La règle générale est de consommer des aliments les plus naturels possibles.  Inversement, plus les aliments sont transformés, plus nous devons les éviter.

Bon appétit…

Retrouvez l’ensemble de ces informations et nos solutions naturelles contre les acouphènes sur www.biorl.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »