Acouphènes et audition: La Vinpocétine retarde les pertes auditives et restaure certaines fonctions auditives

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La Vinpocetine a longtemps été utilisée en Europe de l’Est pour traiter diverses formes de troubles de l’audition. En 1986, une étude portant sur huit substances qui améliorent le flux sanguin a révélé que la vinpocétine produit des améliorations significatives de l’audition et des acouphènes, suite à un traumatisme sonore. Une décennie plus tard, une étude sur la vinpocetine, administrée à une dose de 20 mg par jour pendant 10 jours suite à un traumatisme à l’oreille a montré également que cette substance naturelle améliore significativement l’ouïe et réduit les acouphènes, avec les meilleurs résultats observés chez les patients ayant pris le supplément dans la semaine suivant le traumatisme. Au-delà, la Vinpocétine peut aussi avoir un rôle dans la prévention la perte auditive non traumatique.

Selon une étude de 2003, un traitement préventif à base de vinpocétine empêche la perte d’audition causée par un antibiotique, la gentamicine, administrée à 118 patients atteints de tuberculose.

Administrée à des doses de 15 à 35 mg à 18 sujets souffrant d’un large panel de troubles de l’audition, 8 sujets ont eu une amélioration significative de leur fonction auditive (de 10 à 30 dB pour quatre d’entre eux et plus de 40 dB pour les quatre autres sujets) grâce à la vinpocétine. Cela s’est manifesté par des améliorations notables de la compréhension des paroles, en particulier, lorsqu’il y avait beaucoup de bruit autour des patients. Les résultats étaient supérieurs avec les doses les plus élevées. Les chercheurs ont observé que des améliorations significatives de la fonction auditive pouvaient ainsi être obtenues particulièrement avec des patients jeunes ou d’âge moyen.

De plus, dans de nombreuses études, la Vinpocétine s’est avérée efficace pour améliorer des déficiences des fonctions auditives associées à différentes altérations sensorineurales (acouphènes, hyperacousie) aussi bien qu’à des vertiges. La perte auditive liée à l’âge (presbyacousie), certaines altérations vasculaires et certaines pertes auditives de hautes fréquences causées par des agressions environnementales se sont toutes vues améliorées par la vinpocétine. Dans la maladie de Ménière également (vertiges accompagnés d’acouphènes), la Vinpocétine s’est montrée supérieure aux autres agents vasodilatateurs.
D’autres travaux ont également montré que la Vinpocétine peut aider à prévenir les dommages liés à l’ototoxicité, notamment des antibiotiques, de l’aspirine et des diurétiques.

La Vinpocetine a des effets sur les vaisseaux sanguins du cerveau, la circulation sanguine cérébrale et agit au cœur même des cellules cérébrales. De cette manière, elle est utile dans le renforcement de l’apport en oxygène et des nutriments dans le cerveau, ainsi que dans la prévention des dommages éventuels occasionnés si l’apport nutritif est altéré.

La Vinpocetine inhibe une enzyme appelée phosphodiestérase de type 1 (PDE1) tout en réduisant les niveaux de calcium intracellulaires, qui provoquent, tous deux, normalement la contraction des muscles lisses dans les vaisseaux sanguins et la réduction du diamètre de ces vaisseaux. L’inhibition de la PDE1 et du calcium permet ainsi la détente des vaisseaux sanguins cérébraux et l’augmentation de la quantité de sang circulant.
En inhibant la PDE1, ainsi que par ses propriétés antioxydantes, la vinpocétine réduit la viscosité du sang. Cela permet donc une meilleure circulation dans les vaisseaux rétrécis, et peut aider à protéger les tissus cérébraux en cas de diminution transitoire de la pression artérielle.
Lorsque le flux sanguin vers une région du cerveau diminue assez pour causer des dommages cellulaires, il est encore possible de protéger les cellules nerveuses à la fois des dommages immédiats et du stress oxydant qui suit lors du retour du flux sanguin. La Vinpocetine est aussi un bloqueur des canaux de sodium qui peuvent protéger les cellules de cette blessure “de reperfusion” en empêchant l’accumulation de sodium dans les cellules du cerveau blessés. Cet effet permet de préserver la capacité des cellules cérébrales à se restructurer après une blessure et retrouver rapidement un fonctionnement cognitif optimal.
Au niveau de l’oreille, elle peut donc réduire la résistance des capillaires sanguins dans la région cochléaire, et ainsi protéger et favoriser l’augmentation de la circulation sanguine.

Qu’elle que soit l’origine du trouble auditif, la Vinpoéctine, par ses propriétés neuro vasculaires et anti inflammatoires, protège votre fonction auditive, ralentit la détérioration de l’audition associée au vieillissement et permet dans certains cas de restaurer des fonctions auditives perdues.

- Milanova D, Nikolov R, Nikolova M. Study on the anti-hypoxic effect of some drugs used in the pharmacotherapy of cerebrovascular disease. Methods Find Exp Clin Pharmacol 1983 Nov;5(9):607 –12.

- Tretter L, Adam-Vizi V. The neuroprotective drug vinpocetine prevents veratridine-induced [Na+]i and [Ca2+]i rise in synaptosomes. Neuroreport 1998Jun 1;9(8):1849 –53.

- Shibota M, Kakihana M, Nagaoka A. The effect of vinpocetine on brain glucose uptake in mice. Nippon Yakurigaku Zasshi 1982 Sep;80(3):221 –4.

- Konopka W, Zalewski P, Olszewski J, Olszewska-Ziaber A, Pietkiewicz P. Treatment results of acoustic trauma. Otolaryngol Pol 1997;51 Suppl 25:281 –4.

- Gerkowicz K, Toczolowski J, Jedrzejewski D, Jankowska I, Szponar B. Clinical trials of using Cavinton in the form of intravenous infusion in the treatment of macular degeneration. Klin Oczna 1987 Mar;89(3):95

- Man’kovskii NB, Mints AIa, Karaban’ IN, Litvinenko AA, Bachinskaia NIu. Experience with the use of Cavinton in the treatment of patients with incipient senile atherosclerotic encephalopathy. Vrach Delo 1987 Jan;(1):46 –9.

Retrouvez notre formule naturelle VINPOCETYL® sur notre site www.biorl.fr
INFORMATION & COMMANDE : http://www.biorl.fr/produit/vinpocetyl/
Téléphone : 0970 446 994

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »